Évènements / L’EVEIL CULTUREL ET ARTISTIQUE DES TOUT-PETITS EST-IL EN DANGER AUJOURD’HUI ?

Mardi 6 octobre 2020 à 19h00
Les Carrés - 43 avenue des Carrés - Annecy-le-vieux

L’EVEIL CULTUREL ET ARTISTIQUE DES TOUT-PETITS EST-IL EN DANGER AUJOURD’HUI ?

L’EVEIL CULTUREL ET ARTISTIQUE DES TOUT-PETITS EST-IL EN DANGER AUJOURD’HUI ?

Rencontre-débat autour du rapport de janvier 2019 au Ministère de la Culture de Sophie MARINOPOULOS, psychologue et psychanalyste :

«Une straTégie nationale pour la Santé Culturelle : Promouvoir et pérenniser l’éveil culturel et artistique de l’enfant de la naissance à 3 ans dans le lien à son parent»

Date : 6 octobre 2020 de 19 à 21h

Lieu : Les Carrés - 43 avenue des Carrés - Annecy-le-vieux

Evènement organisé en partenariat avec l’association socioculturelle et de loisirs Les Carrés http://lescarres-asso.com/ et avec la participation de Bérangère MARX – Psychanalyste.

Entrée libre - Attention : Places limitées - Inscription obligatoire par mail - Remplir le formulaire de contact du site Internet (comprendrenotreepoque.org) en indiquant que vous vous inscrivez à cet évènement. Vous recevrez une confirmation dans la limite des places disponibles

Avec l’accélération des rythmes de vie, la multiplication des écrans, la recomposition de la famille, les tout-petits risquent de se retrouver plus souvent face à des objets, sans bénéficier de ce qui les humanisera, la présence effective et active des adultes.

En 2011, Le ministère de la Culture faisait paraître un rapport sur l’association Enfance et Musique qui soulignait le « déclin de la transmission culturelle » lié à l’évolution de la sociologie familiale. Y étaient pointés le développement des familles monoparentales, le travail des femmes, l’éloignement des grands-parents, le manque de relais extérieurs, tout cela mettant en péril la transmission culturelle.

Au-delà de cette perte de la transmission culturelle au sein de la famille, Sophie MARINOPOULOS observe des incidences sur les parents et enfants de 0 à 3 ans sur le plan psychique, particulièrement au niveau de la construction des liens familiaux, et ce dans tous les milieux sociaux.

Selon elle, nos enfants présentent des signes de malnutrition culturelle : appauvrissement du langage, faible sécurité interne, perte d’estime de soi, baisse de la résistance à la frustration, excitabilité relationnelle, manque d’expériences sécurisantes, etc.

Pour Sophie MARINOPOULOS, il y a urgence à re-nourrir substantiellement nos tout-petits. Comme les enfants de l’après-guerre ont été nourris de lait, les bébés de la société hypermoderne doivent l’être de ce lait symbolique qu’est le lien humain. Ce n’est pas avec des objets que le bébé veut communiquer, mais avec d’autres sujets, lesquels doivent lui proposer une véritable nourriture culturelle.

Quelles situations vivons-nous aujourd’hui ? Quelles pratiques développons-nous ? Quelles difficultés rencontrons-nous ?