Livres / La fin du courage

La reconquête d'une vertu démocratique (Broché)

Consulter

COMITE DE LECTURE COMPRENDRE NOTRE EPOQUE :

L’auteure montre comment le manque de courage au jour le jour, les petits renoncements, peu à peu détruisent le lien social. Ne pas avoir le courage de demander à une personne qui téléphone fort dans un train, ne pas avoir le courage de dire à une personne qu’elle a un propos raciste dans une soirée, ne pas avoir le courage de soutenir un collègue qui est mis de côté par sa hiérarchie, etc.

Pour Cynthia FLEURY, le courage s’exprime par la parrhèsia (le parler-vrai, la liberté de parole en grec), séance tenante face à chaque situation.

Au fond, elle fait le lien entre l’abandon assez généralisé d’une vertu et le délitement du lien social et l’engagement collectif.


Résumé :

Dans cet essai qui a beaucoup été repris dans la presse, Cynthia Fleury rappelle qu’il n’y a pas de courage politique sans courage moral et montre comment la philosophie permet de fonder une théorie du courage qui articule l’individuel et le collectif. Un texte aussi passionnant à lire pour soi que pour réfléchir aux graves défis auxquels sont confrontées nos démocraties.

La fin du courage