Livres / Education populaire, une utopie d'avenir

Consulter

Comité de lecture de Comprendre notre époque:

Cet ouvrage retrace la grande aventure du mouvement d’éducation populaire, initié à la révolution française par la déclaration de Condorcet sur l’importance de l’instruction pour l’​égalité du citoyen, mais véritablement commencé avec la ligue de l’enseignement de Jean Macé en 1866 qui a inauguré le​s​ bibliothèques et les comités scolaires.

L’histoire riche et tumultueuse de l’éducation populaire continuée avec le front populaire et l’action de Léo Lagrange, le conseil national de la résistance, le mouvement du scoutisme, les maisons de jeunes et de la​ ​culture, etc.

En donnant la parole à des acteurs actuels de l’éducation populaire et en s’appuyant sur des propos d’acteurs passés, cet ouvrage fait comprendre l’essence du projet de l’éducation populaire, ses piliers que sont l’émancipation, la conscientisation, le développement du pouvoir d’agir et la transformation sociale.

En faisant le point de ce qu’est devenu ce mouvement aujourd’hui, l’ouvrage aborde les réussites, mais également les impasses et les questionnements des acteurs actuels.

Ce mouvement à la visée émancipatoire nous a paru important à découvrir ou redécouvrir pour se demander si l’esprit qui l’habite peut nous aider à mieux comprendre et vivre ensemble notre époque.

Résumé:

Voici le livre de référence sur l’Éducation populaire, l’une des utopies parmi les plus exaltantes issue des Lumières et notamment de Condorcet, renforcée par le mouvement ouvrier et le Front populaire et adoubée à la Libération. L’histoire d’un rêve devenu réalité : donner, par des pratiques culturelles au sens large - expressions orales, arts, théâtre, danse… -, aux individus, quelles que soient leur classe et leur éducation, les moyens de se réaliser ensemble et de s’initier à la vie.

Ce livre retrace, grâce notamment au travail de Franck Lepage, l’épopée de ces magnifiques utopistes d’hier et d’aujourd’hui. S’il a d’abord pour vocation de transmettre toutes ces expériences encore méconnues, il veut également donner courage et force à tous ceux qui ne se résignent pas à ce que les pratiques culturelles et artistiques soient réduites à la production d’objets marchands ou de signes de distinction pour une élite. Autrement dit, à tous ceux qui veulent, comme l’écrit Roland Gori, “réaffirmer l’humanité dans l’homme”.

Education populaire, une utopie d'avenir